Signature à Carhaix

Ouest-France et Le Télégramme ont bien voulu relayer ma signature de Joli mois de mai 1944 à la maison de la presse à Carhaix samedi 21 septembre 2013. Ce qui m’amène à préciser que c’est la rencontre en 2005 d’un résistant du Finistère, proche de l’état-major FTP, qui m’a initié à l’histoire de la Résistance en Bretagne telle que je la raconte dans mon livre. C’est d’ailleurs ce résistant, disparu peu après. qui en a écrit les trente premières pages, que j’ai entièrement réécrites. J’ai conservé l’idée générale de son tapuscrit et quelques expressions comme « quadrilatère harmonieux », « tête de tulipe » et le titre même, « Joli mois de mai ». Pour le moment, je m’abstiens de révéler son identité. Avant cette rencontre, j’ignorais tout du sujet du livre, que j’ai hésité à écrire, car il était évident qu’il nécessitait un investissement important en recherches et en différentes enquêtes. Je me suis décidé à le faire car j’ai considéré que personne n’écrirait ce livre si je ne le faisais moi-même. J’en suis satisfait pour les résistants dont j’ai mis le parcours en valeur et je ne suis pas désolé pour ceux qui auraient préféré que mon livre ne sorte jamais.

Image

La signature immortalisée par Le Télégramme, signature qui en particulier permis de rencontrer une famille victime de la tuerie de Gartulan le 21 janvier 1944 par des résistants communistes et une autre famille victime des Allemands lors  du combat de Paule-Plévin du 29 juillet 1944.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s